Insuffisance Cardiaque à fraction d'éjection préservée (diastolique)

Code/s CIM-10 : I50, I50.3
Auteur : Dr. Carmelo Lafuente
Dernière mise à jour : 17/09/2023

 Forme d'insuf cardiaque dans laquelle la réduction du débit cardiaque est causée par un trouble

Forme d'insuf cardiaque dans laquelle la réduction du débit cardiaque est causée par un trouble de la relaxation et du remplissage du ventricule et non un problème de force de contraction.

L'expression clinique est identique à l'insuf. cardiaque à FE abaissée, la seule façon de les différencier est de mesurer la FE par échographie ou autre moyen.

Pareillement, l'évolution typique est une alternance entre périodes avec peu de symptômes et épisodes de décompensation. La mortalité à 1 et 5 ans reste élevée.

Si bien aucun traitement n'a démontré une amélioration de la survie dans cette forme d'insuf. cardiaque, certains ont montré réduire le nombre de décompensations et/ou améliorer la qualité de vie.

Causes :

Très associée à l'âge, l'hypertension et l'obésité. Forme d'insuf. cardiaque la + fréq. après 75 ans. Perte d'élasticité à niveau du ventricule d'origine mal compris : prob. une combinaison d'hypertrophie, fibrose et autres phénomènes.

Causes moins fréquentes : cardiomyopathies restrictives (ex. amyloses).

Traitements

  • Traitement de 1er choix :
    Traitement symptomatique des signes congestifs
    Pour le traitement symptomatique des signes congestifs et œdèmes, notamment pendant les décompensations. Leur effet dans un traitement maintenu au long cours est inconnu, par manque d'études
  • Traitement de 1er choix :
    Recommandés en traitement de fond pour tous
    Recommandés pour tous les patients en traitement de fond, diminuent le nombre de décompensations et d'hospitalisations pour insuf. cardiaque (EMPEROR-Preserved 2021, ACC Consensus 2023)
  • Traitement de 1er choix :
    Traitement de fond pour une majorité
    Dans le traitement de fond, diminuent le nombre de décompensations et d'hospitalisations pour insuf. cardiaque (TOPCAT 2014). Recommandés pour la majorité des patients, notamment si œdèmes ou hypertension persistantes (ACC Consensus 2023)
Traitements alternatifs, 2ème ligne :
  • Chez certains patients :
    FEVG < 60%, Femmes ou Décompensation récente
    Un traitement de fond par Sacubitril-Valsartan semble réduire le nombre de décompensations chez certains sous-groupes de patients : chez les femmes, les patients ayant une FEVG < 60 % et ceux ayant eu une hospitalisation récente pour décompensation d'insuf cardiaque (PARAGON/PARAGLIDE 2023, ACC Consensus 2023)
  • Chez certains patients :
    FA rapide, cardiopathie ischémique ...
    Seuls quelques petits essais comparatifs ont étudié les bêta-bloquants dans l'insuf. cardiaque à FE préservée. Ils suggèrent qu'ils pourraient améliorer la mortalité cardiovasculaire, mais cela reste à confirmer (Martin 2021)
  • Si échec des autres traitements :
    Alternative au Sacubitril-Valsartan, si intolérance
    Les ARA2 ont montré une réduction des décompensations d'insuf. cardiaque dans certains essais randomisés, mais pas dans d'autres. Le consensus d'experts du ACC les propose comme alternative pour les patients qui ne tolèrent pas le Sacubitril-Valsartan (hypoTA, angioœdème) ou ne peuvent pas l'avoir

Examens diagnostiques

  • Examen de choix pour le diagnostic :
    Examen de choix pour le diagnostic d'insuf cardiaque, son type (dilatation de la veine cave inf., évaluation de la fonction systolique et diastolique des ventricules) et pour caractériser la cardiopathie à son origine
  • Examen de choix pour le diagnostic :
    Très utile pour confirmer le diagnostic clinique d'insuf. cardiaque. Si normal, elimine une insuf cardiaque avec une grande certitude (VPN 98%). Valeur pronostique également
  • Examen additionnel :
    Ou scanner ou angioscanner thoracique, selon clinique, pour évaluer le degré d'oedème pulmonaire et surtout exclure d'autres pathologies : infection, embolie, tumeur, BPCO ...
  • :
    Non-invasive et pouvant être faite au lit du malade, permet d'évaluer la présence de lignes B et/ou d'épanchement pleural
Autres examens, 2ème intention :
  • Examen additionnel :
    Evaluer la présence d'une brady ou tachyarythmie, de signes d'ischémie myocardique aiguë, hypertrophie ou surcharge ventriculaires ...
  • Examen additionnel :
    Dans les décompensations d'insuf. cardiaque, pour exclure une ischémie myocardique comme précipitant
  • Chez certains patients :
    Si suspicion de maladie coronaire à l'origine de l'atteinte cardiaque, pour confirmer le diagnostic et révascularisation
  • Chez certains patients :
    Non-invasive, très utile, si disponible, dans certains cas particuliers : myocardites, cardiopathies congénitales, cardiomyopathies restrictives, hypertrophiques ou dilatées, hémochromatose ...

Scores, Listes utiles

Références