Echographie pulmonaire

Auteur : Dr. Carmelo Lafuente
Dernière mise à jour : 21/05/2024

 Visualisation de la plèvre, l'espace pleural et certaines pathologies du parenchyme pulmonaire

Visualisation de la plèvre, l'espace pleural et certaines pathologies du parenchyme pulmonaire par échographie à travers des espaces intercostales.

Le parenchyme pulmonaire normal est très mal visualisé avec l'échographie (air = mauvaise transmission des ultrasons), mais, en revanche, elle est très sensible pour détecter : épanchements pleuraux, pneumothorax, pathologie interstitiel pulmonaire (dont œdème) et condensations du parenchyme.

Elle est peu utile dans l'embolie pulmonaire, asthme et BPCO.

Type de prélèvement :

Pas de prélèvement. Examen externe : échographie.

Valeurs de référence

  • Image normale

    Espace pleural petit, lignes A horizontales

    Lignes de la plèvre, avec un espace pleural minimal. Plusieurs lignes A horizontales.
    Voir images sur Google

  • Epanchement pleural

    Image liquide (hypoéchogénique, noire) occupant l'espace pleural, déclive, déplace le parenchyme pulmonaire

    Echogénicité plus grande si pyothorax ou hémothorax.
    Voir images sur Google

  • Pathologie interstitielle

    Lignes B verticales, hyperéchogéniques, >3/espace intercostal

    Peuvent correspondre à : pneumopathie (localisées), œdème (bibasales), fibrose (diffuses) ...
    Voir images sur Google

  • Condensation du parenchyme

    Image de tissu similaire au foie, petits foyer hyperéchogéniques (bronchogramme), limite irrégulier avec le parenchyme normal

  • Pneumothorax

    Absence de lignes B et de "sliding" (léger mouvement de la plèvre viscérale en inspiration), signe du "code-barres" en mode M

Précautions

  • Opérateur (expérience) dépendante
    La performance diagnostique dépend de l'expérience de l'échographiste. Un apprentissage correct et un minimum d'expérience sont nécessaires

Indications

Références