Médicaments à arrêter en cas d'Insuffisance Rénale Aigue (IRA)

Auteur : Dr. Carmelo Lafuente
Dernière mise à jour : 18/05/2024

 Dépister les médicaments d'usage fréquent qui sont à arrêter en cas d'insuf. rénale aigue

En cas d'insuf. rénale aigue il faut envisager l'arrêt temporaire de plusieurs classes de médicaments d'usage fréquent, car :
- ils peuvent aggraver l'atteinte rénale, ou
- s'accumulent rapidement avec risque d'effets indésirables graves.

L'idéal est de suspendre ces médicaments rapidement au début de l'insuf. rénale.

Ne pas oublier de les reprendre dès que la fonction rénale se normalise, s'ils sont importants au long cours.

Attention : cette liste n'est pas exhaustive.

Utilité :

Dépister les médicaments d'usage fréquent qui sont à arrêter en cas d'insuf. rénale aigue.

Echèlle :

Aucune.

Liste

  • Accumulation rapide :

    Et risque d'effets indésirables graves

  • Metformine

      Risque d'acidose lactique

    Instaurer un Tt. temporaire par insuline rapide selon glycémies, si besoin

  • Anticoagulants oraux directs : Dabigatran, Rivaroxaban, Apixaban

      Risque d'hémorragie

    Instaurer un Tt. temporaire par héparines si risque thromboembolique haut

  • Digoxine

      Risque d'intoxication digitalique

  • Aggravent l'insuf. rénale :

    Bloquent l'axe rénine-angiotensine-aldostérone, qui sert de compensation au rein dans toute pathologie aiguë

  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) : Enalapril, Périndopril, Ramipril ...

      Risque d'aggraver l'IRA + risque d'hyperK+

    Surtout si déshydratation / hypovolémie

  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (ARA2) : Candesartan, Irbesartan, Valsartan ...

      Pareil que les IEC, risque d'aggraver l'IRA + risque d'hyperK+

    Surtout si déshydratation / hypovolémie

  • Antagonistes de l'aldostérone : Spironolactone, Eplérenone

      Risque très élevé d'hyperK+ (et d'aggraver l'IRA)

  • Diurétiques : Furosémide, Hydrochlorothiazide, Indapamide

      Aggravation de la cause, si insuf. rénale due à une hypovolémie ou déshydratation

  • Néphrotoxiques :

    Le risque de néphrotoxicité est multiplié en cas d'insuf. rénale aiguë

  • Contraste radiologique

      A éviter pendant les périodes d'insuf. rénale aigue

    Sauf indication vitale : coronarographie urgente, radiologie interventionnelle ...

  • Anti-inflammatoire non stéroïdiens (AINS)

      Néphrotoxiques et empêchent les mécanismes de compensation du rein

    Cherchez des Tts. anti-inflammatoires (ex. corticoïdes) ou antalgiques alternatifs

  • Aminosides : Gentamicine, Amikacine ...

      Risque de néphrotoxicité très augmenté pendant une IRA

    Cherchez un antibiotique alternatif

  • Vancomycine

      Risque de néphrotoxicité très augmenté pendant une IRA

    Cherchez un antibiotique alternatif. Si impossible, réduire les doses et contrôler les niveaux plasmatiques

  • Autres néphrotoxiques moins habituelles

      Lithium, Sulfamides, Amphotéricine B, Antiviraux (Aciclovir, Ganciclovir, Foscarnet, Ténofovir ...), Immunosuppresseurs (Ciclosporine, Tacrolimus ...), Chimiothérapies (Cisplatine, 5-FU ...) ...

  • Médicaments à arrêter :

Interprétation

  • Considérer l'arrêt temporaire de chacun de ces médicaments

    jusqu'à que la fonction rénale se normalise. N'attendez pas à que l'insuf. rénale aigue progresse

    Rappelez vous : les formules MDRD, CKD-EPI, etc, sont valables seulement en cas d'insuf. rénale chronique stable, et non dans l'IRA

  • Ne pas oublier de reprendre les médicaments suspendus

    A la résolution de l'insuf. rénale aigue, s'ils sont des médicaments à maintenir au long cours

Références

  • KDIGO 2012. Recommandations de pratique clinique : KDIGO Clinical Practice Guideline for Acute Kidney Injury
    The guideline contains chapters on definition, risk assessment, evaluation, prevention, and treatment. Definition and staging of AKI are based on the Risk, Injury, Failure; Loss, End-Stage Renal Disease (RIFLE) and Acute Kidney Injury Network (AKIN) criteria ... The treatment chapters cover pharmacological approaches to prevent or treat AKI, and management of renal replacement for kidney failure from acute kidney injury
  • In 2012, Kidney Disease: Improving Global Outcomes (KDIGO) published a guideline on the classification and management of acute kidney injury (AKI). .. Since then, new evidence has emerged that has important implications for clinical practice in diagnosing and managing AKI. .. address ongoing controversial issues; identify new topics or issues to be revisited for the next iteration of the KDIGO AKI guideline; and outline research needed to improve AKI management
  • A total of 191 medications were identified in the literature .. consensus after three rounds was: 14 (7.2%) no NxP in almost all situations (rating 0); 62 (31.8%) unlikely/possibly nephrotoxic (rating 0.5); 21 (10.8%) possibly nephrotoxic (rating 1); 49 (25.1%) possibly/probably nephrotoxic (rating 1.5); 2 (1.0%) probably nephrotoxic (rating 2); 8 (4.1%) probably/definite nephrotoxic (rating 2.5)